Il déploie du véhicule servant de lieu de travail, des tables, des bancs, une sono, n’oublie pas des jeux pour enfants et le thé vert… Sur le coup des 20 Heures, ce jeudi 29 juillet 2021,sur la vaste aire verte à deux pas de l’École Romain Rolland et au pied des immeubles du quartier des Aubépins, ce jeudi soir, Yazid Kherfi, semble être un saltimbanque de la dernière édition du festival de « Chalon dans la rue ».

« On n’a beaucoup travaillé sur les murs, mais pas assez sur l’humain »

Il a le sens de la formule, « Le problème des jeunes, c’est déjà le problème des adultes, nous avons la jeunesse que l’on mérite », lance-t-il. Lui a pas mal roulé « sa bosse ». Aujourd’hui, il est directeur de l’association « Médiation Nomade », et avec le camion, il sillonne les quartiers classés « sensibles » ou encore dit « prioritaires », bref ces quartiers qui depuis une quarantaine d’années sont dit ‘ »en rénovation urbaine »… Eh op une nouvelle formule « On n’a beaucoup travaillé sur les murs, mais pas assez sur l’humain » glisse celui qui est consultant en prévention, formé à lInstitut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ)… [En savoir plus sur INHESJ]. Un organisme du ministère de l’Intérieur, comptant parmi les intervenants, un certain Alain Bauer….

 » Retisser des liens : après 20 h, tout est fermé sauf l’hôpital et parfois le commissariat »

Un adolescent d’une quinzaine d’années en vélo interpelle Yazid, sur le passé, qu’il évoque sans détour et qu’il a raconté dans un ouvrage paru en 2003 aux éditions de « la Découverte » avec pour titre « Repris de justesse »… Il a bifurqué, obtenu la confiance des ministères, de la ville, de l’intérieur ou encore des collectivités territoriales que sont les conseils départementaux des Hauts de Seine ( 92) et celui de Seine Saint-Denis ( le fameux 93) qui sont à la fois des « partenaires » de « Médiation nomade » et des financeurs. Voilà plus de quinze ans qu’il effectue des rencontres au pied des immeubles, à la rencontre d’ados et de jeunes qui ne poussent plus les portes des centres sociaux et autres maisons de quartiers, lorsqu’elles existent encore, ces structures municipales, elles sont souvent le soir tombées tout simplement « fermées » tout en constatant et en déplorant, il relève ‘Après 20 Heures, que reste-t-il d’ouvert ? Si ce n’est le commissariat et l’ hôpital ! ». Une nouvelle formule lancée non pas à la Cantonnade, mais en guise de « S.O.S ».

À la rencontre d’Élus, de policiers, travailleurs et d’intervenants sociaux,

Ce jeudi soir, Yazid Kerfi, dialogue non seulement avec des jeunes, avec leurs parents, mais aussi avec des élus. Et côte à côte, la vice-présidente du Grand Chalon, Vice-présidente en charge de la politique de la ville, des solidarités, de l’emploi et de l’insertion, Annie Lombard, le premier adjoint en charge de la sécurité et de la prévention, Hervé Dumaine et Isabel Paulo, Conseillère déléguée Actions en direction des jeunes sont présents ainsi que les techniciens de la ville et du grand Chalon, en charge de la politique de la ville et du Conseil Local de sécurité et de prévention de la délinquance ( C.L.S.P.D), c’est cette structure qui a convié Yazid Kerfi. Voilà quelque temps déjà, il est venu durant deux jours rencontrer les intervenants de ce conseil, les uns sont policiers, intervenants sociaux ou encore bailleurs, médiateurs, animateurs et mêmes bailleurs sociaux… La première journée est consacrée à une approche théorique des difficultés rencontrées sur le terrain alors que la seconde est une mise en situation intitulée « Allez vers l’autre »…

Mustapha Zeudjabil, chargé de la tranquillité résidentielle au sein du groupe « Habellis » apporte aussi, ce jeudi soir, son vécu.

Quatre soirées chalonnaises…

Ce vendredi à partir de 20 Heures Yazid Kherfi, sera pour la seconde fois, au cœur des Prés Saint-Jean, devant les locaux de l’annexe de la bibliothèque municipale pour rencontrer jeunes et moins jeunes du secteur. « Il est nécessaire de changer les pratiques, si nous ne le faisons pas, la place sera occupée par les extrémistes, les délinquants et même les sectes » souligne avec humour et fermeté, celui qui également membre du conseil économique, social et environnemental, nommé par le Préfet de la Région Ile de France en qualité de « personne qualifiée » au sein de cette instance de propositions et de régulation entre la société civile et les élus….Yazid Kerfi, à quelques 378 Soirées passées dans les quartiers, qui sont autant de témoignages que d’expériences faites de rencontres… Après deux nouvelles soirées à Compiègne dans l’Oise, la semaine prochaine, Yazid Kerfi, rédigera en direction des élus, une note avec non pas des consignes, mais des remarques et suggestions. « À eux de rebondir, de s’inspirer du constat, certaines villes comme Nantes ou encore Quetigny, s’en saisissent et s’adaptent ; il faut de temps à autre aussi changer des pratiques » recommande aussi celui qui est l’auteur de « Guerrier non violent»….

La vice-présidente du Grand Chalon, Vice-présidente en charge de la politique de la ville, des solidarités, de l’emploi et de l’insertion, Annie Lombard, le premier adjoint en charge de la sécurité et de la prévention, Hervé Dumaine et Isabel Paulo, Conseillère déléguée Actions en direction des jeunes sont présents ainsi que les techniciens de la ville et du grand Chalon
Mustapha Zendjabil, Chargé de Tranquillité résidentielle du groupe « Habellis »
Avec les élus et techniciens
Avec les techniciens

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.