« Pitoyable », « impardonnable »: Eric Zemmour s’est attiré une bronca générale, samedi, après avoir dénoncé « l’obsession de l’inclusion » des enfants handicapés et défendu des « établissements spécialisés » pour les scolariser, avant de nuancer ses propos. Vendredi, lors d’une discussion avec des enseignants acquis à sa cause à Honnecourt-sur-Escaut, dans le Nord , le candidat d’extrême droite a expliqué « penser qu’il faut effectivement des établissements spécialisés, sauf pour les gens légèrement handicapés évidemment ».

« Pour le reste, oui, je pense que l’obsession de l’inclusion est une mauvaise manière faite aux autres enfants et à ces enfants-là, qui sont, les pauvres, complètement dépassés par les autres enfants. Donc je pense qu’il faut des enseignants spécialisés qui s’en occupent », a-t-il estimé. Des propos qui ont fait polémique . La secrétaire d’Etat chargée du Handicap Sophie Cluzel a fustigé samedi sur Twitter « une déclaration pitoyable ». « Très en colère » sur BFMTV, elle a critiqué une « vision misérabiliste » et « excluante » du handicap. « Bien sûr que c’est compliqué, mais c’est vraiment l’honneur de la France de pouvoir scolariser ces enfants avec les autres, au milieu des autres », a-t-elle ajouté.

Le chef de file des députés LR, Damien Abad, lui-même en situation de handicap, a dénoncé des propos « scandaleux » d’Eric Zemmour et une « ségrégation à tous les étages ». « Oui, nous devons avoir l’obsession de l’inclusion. Je demande des excuses publiques », a-t-il lancé sur Twitter. La candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, a pour sa part jugé « impardonnable » de « s’attaquer aux enfants fragilisés par un handicap ». « Mon projet, c’est plus d’inclusion pour les enfants fragiles », a embrayé Valérie Pécresse en marge d’un déplacement en Grèce, fustigeant « la brutalité » des propos d’Eric Zemmour.

Même ton des candidats à gauche: « Il est comme toujours dans l’outrance, la violence et l’injure », a cinglé la candidate désormais déclarée Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon fustigeant « une vision du monde opposée » à la sienne. Et le communiste Fabien Roussel s’est dit « révulsé par la proposition » d’Eric Zemmour, en le comparant à une « société d’apartheid ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.