Pour Bernadette B (sans ablation du sein), Bernadette (ablation du sein et reconstruction du sein), Thérèse (ablation du sein et prothèse mammaire externe), 3 femmes atteintes du cancer du sein et en rémission, tous les mois sont des octobres roses, toutes les jours dans leurs mémoires resurgissent ces moments terribles de l’annonce, de l’opération, de voir pour 2 d’entre elles leur poitrine de femmes meurtries, de la chimio, de la perte de cheveux, de la radiothérapie, de la reconstitution psychologique, de la rémission…

3 témoignages émouvants, 3 de 3 femmes, Toujours femmes, 3 témoignages de battantes qui nous font, humblement, réfléchir sur la souffrance, le cancer, la vie.

Chapeau, Mesdames, de votre courage de combattre, de témoigner et de rester Toujours femmes, toujours en quelque sorte humains.

Femmes, jeunes ou plus vieilles, faites vous dépister, votre vie, votre intégrité sont en jeu…!!!

Octobre rose, tous mobilisés contre le cancer du sein et pour le dépistage

 

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

En octobre 2019, pour la 26ème année consécutive en France, la campagne de lutte contre le cancer du sein, organisée par l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en! propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant.
Pour l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.

De grands évènements ont marqué les différentes campagnes d’octobre de ces dernères années, et depuis 2014, la Tour Eiffel s’illumine de rose pour accompagner la campagne annuelle de l’Association.
Cette année encore, le 1er octobre, la Tour Eiffel se parera des couleurs de l’Association pour lancer de manière forte et symbolique la campagne d’Octobre Rose.

#Tousunisparunemêmecouleur

Octobre 2019 célèbre les 25 ans de l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !, qui délivre ainsi sa 26ème campagne d’information sur le dépistage précoce et de lutte contre les cancers du sein !
Depuis 1994, époque où il était encore tabou en France de parler du cancer du sein, la campagne d’information de l’Association a pris une ampleur sans précédent : désormais la campagne Octobre Rose est chaque année un rendez-vous de mobilisation nationale, grâce à un nombre d’acteurs engagés dans la lutte contre le cancer du sein, toujours croissant.
Cette année, le slogan TOUS UNIS PAR UNE MÊME COULEUR prend tout son sens pour faire reculer la maladie.

Si depuis plusieurs décennies, d’importants progrès pour la recherche médicale ou pour la qualité de vie des malades ont été réalisés, il est indispensable de continuer le combat contre la maladie.
C’est aussi la vocation de l’Association, qui depuis 2004 a concrétisé cet engagement en faveur de la recherche, grâce à ses Prix Ruban Rose : plus de trois millions d’euros ont ainsi été reversés à plus de 60 équipes de chercheurs depuis la création de ces Prix.

De plus, chaque année, du 1er octobre au 15 novembre, l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! met en place un service avec un médecin-cancérologue qui répond (en privé) aux questions qui vous pouvez lui envoyer via la rubrique Ecrivez à notre médecin, un service unique en son genre que l’Association a proposé dès sa création en 1994, tout d’abord sur minitel.

Tout au long de l’année, un Forum de discussion est également mis à disposition des femmes concernées par la maladie et de leur entourage afin de trouver un soutien.

créa campagen asso 2019 Convaincre les femmes du rôle primordial du dépistage précoce et faire progresser la recherche, telle est la vocation de cette campagne et de l’Association.

Ensemble, Portons le Ruban rose et gagnons ce combat !
Ensemble, Nous vaincrons !
Ensemble, plus forts !

source du texte : cancerdusein.org

A Chalon, octobre rose est fortement animé par l’association  » Toujours Femme  »

Voir les reportages vidéo de ChalonTV sur octobre rose et Toujours Femme

Cancer du sein : points clefs – source Institut national du cancer

Un cancer du sein résulte d’un dérèglement de certaines cellules qui se multiplient et forment le plus souvent une masse appelée tumeur. Il en existe différents types qui n’évoluent pas de la même manière. Certains sont « agressifs » et évoluent très rapidement, d’autres plus lentement. Les cellules cancéreuses peuvent rester dans le sein. Elles peuvent aussi se propager dans d’autres organes ce qui est une situation encore plus menaçante. On parle alors de métastases. Dans la majorité des cas, le développement d’un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Il représente plus du tiers de l’ensemble des nouveaux cas de cancer chez la femme.

Lorsqu’une anomalie est découverte lors d’un examen de dépistage ou qu’une personne présente des symptômes, plusieurs examens doivent être réalisés. C’est l’examen anatomopathologique des tissus prélevés au niveau de l’anomalie qui établit le diagnostic de cancer du sein. Ce prélèvement au niveau de l’anomalie est le plus souvent réalisé par micro ou macrobiopsies à travers la peau.

Différents types de traitements peuvent être utilisés pour traiter un cancer du sein : la chirurgie, la radiothérapie, l’hormonothérapie, la chimiothérapie et les thérapies ciblées.

Il arrive parfois qu’un seul type de traitement soit nécessaire. Dans d’autres cas, une association de traitements est utile pour mieux maîtriser la maladie. On peut ainsi, par exemple, réaliser une chirurgie et compléter ensuite le traitement uniquement par une chimiothérapie, ou uniquement par une radiothérapie.

Plusieurs thérapies ciblées sont aujourd’hui utilisées pour lutter contre le cancer du sein. Ces thérapies (trastuzumab, bévacizumab, lapatinib, évérolimus) bloquent des mécanismes spécifiques des cellules cancéreuses.

Le choix des traitements est personnalisé et adapté à la situation. Plusieurs médecins de spécialités différentes se réunissent en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) pour discuter des meilleures solutions de traitements possibles dans votre cas. Ils se fondent, pour cela, sur des recommandations de bonnes pratiques.

Dans tous les cas, la prise en charge thérapeutique est définie en accord avec vous sur la base de l’avis rendu en réunion de concertation pluridisciplinaire.

L’équipe qui vous prend en charge comprend des professionnels de différentes spécialités : gynécoloque, oncologue médical, chirurgien, oncologue radiothérapeute, pathologiste, psychiatre et psychologue, spécialiste de la douleur, infirmier, kinésithérapeute, aide-soignant, diététicien, assistant social… Ces professionnels travaillent en collaboration au sein de l’établissement de santé dans lequel vous recevez vos traitements et en lien avec votre médecin traitant.

Les traitements peuvent engendrer des effets secondaires qui font également l’objet d’une prise en charge médicale. Des conseils pratiques peuvent aussi vous aider à les atténuer.

La prise en charge du cancer est globale et comprend tous les soins et soutiens dont vous pourriez avoir besoin dès le diagnostic, pendant et après les traitements (soutien psychologique, accompagnement social, prise en charge de la douleur.)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.