Elias au bout du crayon de Sylvain Aimès

0
57

C’est à l’âge de 10 ans que Sylvain Aimès, produit sa première BD dans le cadre de son école primaire. Premier petit succès, réalisation relayée par la presse locale. Il récidive en lycée. Puis, il passe, comme le disent ses parents, à des choses plus concrètes, plus financièrement intéressantes. Il faut bien vivre… ! Après des études, il travaille dans une banque européenne.

Sylvain Aimès dans nos studios

2014, le tournant de sa vie

Quentin Elias du groupe Alliage, décédé en 2014

En 2014, à 30 ans, sa vie change. Il perd sa grand-mère et son meilleur ami Quentin Elias, membre du band boys Alliage. Il décide alors de retourner à sa passion, le dessin et la bande dessinée.

Après 4 ans de recherche graphique…, il sort son premier album. Il est le papa de deux héros, qui cohabitent dans ses BD, le commissaire Arthur (1 volume) et Elias 6 volumes. Le prochain tome d’Elias « Carnavals » (Carnaval de Douai, sa ville natale, et de Dunkerque) sortira en 2023. Sylvain fait tout dans la réalisation de ses ouvrages, sauf l’impression bien sûr. C’est lui qui organise ses ventes. Il fait appel à la plate-forme Ulule pour financer l’impression et dégager aussi de l’argent pour dessiner et vivre. Ces livres ne sont pas en vente dans les librairies ou chez Amazon. Sylvain aime bien tout contrôler. Pour obtenir une de ses 7 BD, c’est en ligne sur son site (Jihem-editions.com) ou lors des dédicaces.

Un homme de Festival

Sylvain est un homme de festival de BD. Il en a fait 100 en 3 ans. Il aime ce moment où il rencontre son public, de 7 à 99 ans, mais surtout les enfants. Sylvain, ce n’est pas « Comment tu t’appelles », une signature et au suivant… Il aime discuter avec ses lecteurs jeunes (le public ciblé) ou plus vieux (ses livres ne sont pas interdits aux plus de 15 ans). Il se réjouit de voir les étincelles dans les yeux des enfants quand il leur fait un dessin. Ces jeunes lecteurs le prennent pour une star, ce qu’il refuse d’être.

Le nouvel Hergé, pas tant que cela

La presse régionale le désigne comme le nouveau Hergé… L’esprit de Tintin (L’Est Républicain), le futur Hergé (La Voix du Nord). Cela lui fait plaisir, certes, mais ne correspond à ce qu’il est. Certes, petit, il a utilisé les albums de Tintin, pour apprendre à dessiner, à construire une histoire. C’est un vrai autodidacte. Par contre, sa référence à lui, c’est Bob de Moor, le principal collaborateur d’Hergé. Comme Hergé et bien d’autres, Sylvain Aimès travaille en ligne claire. Sylvain a plein de cordes à son arc : comédien, intervieweur de stars des années 80-90, encreur, coloriste, concepteur d’affiches pour les festivals de BD…

Rencontre avec les Chalonnais

Les Grands Chalonnais, et ceux d’ailleurs, pourront le rencontrer le 18 juin, de 11 h à 18 heures, à l’espace culturel du Centre Leclerc de Chalon, grâce à une initiative de Benjamin Berardan. C’est une occasion, aussi, d’acheter une de ses œuvres, mais aussi, surtout, de discuter avec lui… Il en vaut le déplacement, c’est un dessinateur très convivial et qui aime ce contact. Amenez vos enfants… !

Une histoire de la BD depuis Tintin

Dans cette longue interview, ce documentaire interviewé, vous découvrirez le passionnant Sylvain. Et pour vous, il se mettra à nu (dans tous les sens du terme) mais, en plus, vous allez plonger dans le monde de la Bd, d’Hergé à nos jours, un parcours, une aventure passionnante.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.