JT 7 L’envol de Sky Circus et la réussite d’Octobre rose

0
6942

JT 7 – Fin octobre

 

Prendre son envol, faire son premier vol avec le Simulateur de chute libre Sky Circus de l’aérodrome de Champforgueil – L’octobre rose réussi pour que le cancer du sein régresse et un jour disparaisse ou quand Molière est aussi du combat lors de la dernière manifestation théâtrale à Sevrey de l’association Toujours Femme – Un parcours architectural dans les réalisations contemporaines de l’Est de Chalon ou comment redécouvrir avec son architecte Hervé Régnault le Centre nautique et le Colisée – Un automne créatif à Chamforgueil : arts et saveurs

La liberté de l’air

simulateurdevol-27_dxo

Faire comme l’oiseau, voler, c’est désormais possible à l’aérodrome de Champforgueil, sans avion ni parachute. Ouvert au public depuis 1 semaine (22 octobre), le simulateur de chute libre, le tunnel comme l’appellent les professionnels, Sky Circus, permet, pour une somme relativement modique, de réaliser ce rêve : être dans les airs.

On ne rentre pas dans le tunnel comme cela. Il faut déjà s’équiper d’une combinaison, d’un casque, de lunettes et éventuellement d’oreilles. Avant de monter l’escalier qui monte à la tour de vos rêves, Titou, le moniteur – et propriétaire –  vous donne les consignes, et vous montre les positions à prendre pour bien planer.

simulateurdevol-35_dxoL’instant arrive, la soufflerie très puissante est en marche, la porte s’ouvre. Titou est dans le cylindre… il vous accueille, vous guide. Vous vous collez contre la paroi. La vitesse de la soufflerie augmente… et vous volez, un peu, beaucoup avec l’aide de moniteur qui vous donne ses conseils par geste bien sûr. 1 minute, voire 1 minute trente, de plaisir, d’une sensation inconnue, d’être porté par l’air, un sentiment d’extrême liberté et de sécurité… On y retourne une fois, on fait mieux, on vole mieux… et hop 1’ de nouveau plaisir, de nouveaux gestes, de nouvelles postures… On peut y retourner une 3e fois, mais c’est rare, car l’exercice est très physique, cela tire beaucoup sur le corps… On devient parfois, souvent, addict de ce moment… et on y retourne… et on progresse… Le premier objectif est de vous faire voler de manière stable, puis monter, descendre sans le moniteur, le tout à plat. La phase suivante consiste à vous faire tourner à gauche, à droite et à effectuer des rotations (souvent au bout de 4 séances). Enfin, vient le temps de la chute sur le dos, en position assise, (la soufflerie tourne alors à 220 km/h) puis piqué la tête en haut, enfin en bas (Oups ! – beaucoup de séances). Pour les plus accros et entrainés viendra le moment des acrobaties. Chaque vol, chaque flottement est différent…

simulateurdevol-59_dxoQuelques-uns font le pas, ils prennent

l’avion, un parachute, saute en tandem de 4000 mètres, puis après un long travail d’entraînement, de préparation, tout seul…

Sky Circus propose donc aussi des chutes libres en plein ciel, des baptêmes en parachute tandem, des cours de progression accompagnée en chute libre pour devenir un parachutiste confirmé et pratiquer la chute libre depuis un avion (accessible à partir de 15 ans)

Le + Typovision : Interview audio (10 ‘) de Pierre Auvray dit Titou, propriétaire du simulateur, moniteur, parachutiste hors pair… Tout savoir sur le vol en simulateur :

Octobre rose, la mobilisation de la réussite

moliere-22

C’est Molière qui finit cet octobre rose à Sevrey avec la Compagnie chalonnaise « Réplique à tout ». La présidente de l’association Toujours Femme dresse le bilan de cette forte mobilisation pour que le cancer du sein régresse, que le dépistage s’intensifie. Les Chalonnaises et les Chalonnais se sont fortement impliqués dans ce mois d’octobre qui a vu par exemple La Chalonnaise comptait plus de 6000 participant, ce qui a rapporté 50 000 euros… Pour rappel, l’ensemble des fonds sera redistribué en quatre associations : La lutte contre le cancer, l’association pour les hôpitaux d’enfants de Marseille, Corasaône et Toujours femme.

champforgueilffiche-a4jpg_page1Brèves

Pour la deuxième année consécutive, la mairie de Champforgueil proposait, ce week-end son automne créatif. La nouveauté était d’associer, cette année, à des réalisations artistiques un coin des saveurs. Le public nombreux a pu ainsi apprécier, en autres, des peintures, des aquarelles, des gravures sur verre, des jouets en bois. Les visiteurs ont pu aussi s’entretenir avec des poètes, un constructeur de maquette de bateau… et déguster et acheter des épices avec Castel Saveurs, du miel « artisanal » avec le rucher de Françoise et Sylvain et bien d’autres choses succulentes.

Centre nautique, entrée principale à partir du bâtiment ajouté par Hervé Régnault
Centre nautique, entrée principale à partir du bâtiment ajouté par Hervé Régnault

Pour cette dernière journée du mois de l’architecture contemporaine en Bourgogne, la Maison d’architecture de Bourgogne et l’espace patrimoine de Chalon proposent de découvrir les réalisations contemporaines à l’Est de Chalon. C’est l’architecte Hervé Régnault qui présente devant une trentaine de personnes, deux de ses réalisations réalisées avec l’architecte Jean Guervilly .
La visite commence par l’extension du Centre nautique réalisé à partir de 2008. L’idée est d’ouvrir ce nouveau bâtiment à la fois vers la ville et vers l’élément naturel de Chalon, la Saône. Cette extension comprend  en autres un bassin ludique, un bassin aquagym et bébés nageurs, un espace jacuzzi, un hammam, un bain bouillonnant et une salle de cardio-training. L’extérieur a été aménagé avec bassin récréatif à vagues, pentaglisse (toboggan).
La découverte se continue par Le Colisée, vaste « Chaudron » en élément naturel qu’est le béton, réalisé en 2001 et dédié notamment au club de basket l’Élan. Cette salle ronde avec 2 niveaux peut accueillir 5000 personnes. Elle comprend aussi un gymnase annexe et des salons.
Enfin, le parcours se termine par les réalisations des immeubles d’habitation de l’Office Public d’Aménagement et de Construction par les architectes Lacaton- Vassal. Ces immeubles sur pilotis, disposés en manivelle, dégagent des jardins particuliers et des espaces verts et des logements très spacieux avec jardin d’hiver. Les 96 logements ont été mis à disposition à partir de 2015.

Créé à l’origine en 2012 à l’initiative de passionnés, ce « Mois » met en avant l’Architecture contemporaine en Bourgogne. La troisième édition a pour ambition d’être un moment privilégié pour découvrir la richesse architecturale de notre région. Cette manifestation, organisée tous les deux ans par la Maison de l’Architecture de Bourgogne et son réseau de partenaires (CAUE, Ordre des Architectes, DRAC, etc…), se déroule du 16 septembre au 30 octobre sur un thème précis : La question du temps en architecture.
S’adressant au grand public, le Mois de l’Architecture a pour vocation de sensibiliser et développer la connaissance architecturale. Une soixantaine d’événements sont au programme : conférences, expositions, projections, visites, rencontres avec des architectes, animations. L’objectif de cette manifestation est de valoriser l’architecture contemporaine du territoire, mais également d’intéresser le grand public à cette pratique et au cadre dans lequel il vit, tout en faisant connaître au plus grand nombre la culture architecturale.

Sources : Maison de l’architecture de Bourgogne

En savoir plus sur le Centre nautique

En savoir plus sur Les logements Lacaton – Vassal

centre-nautique-plan
Sources : Plan H. Régnault

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.