Ce lundi 14 septembre à 14h, la librairie Develay de Chalon, a sûrement jamais accueilli autant de monde en si peu de temps. Nicolas Sarkozy, à Chalon comme ailleurs, attire lors de ces dédicaces de très nombreux lecteurs et sympathisants. A Chalon, il vient, en présence de son ami Gilles Platret, maire de la ville, 5e vice-Président des Républicains, dédicacer, de 14h à 16h, son dernier ouvrage « Le Temps des tempêtes« ,  ouvrage qui est a été déjà vendu 3 semaines après sa sortie du 23 juillet à 215 000 exemplaires : « À compter du 16 mai 2007, j’étais seul. Bien sûr,il y avait le peuple français, mais sa force collective ne s’exprime pas dans le quotidien des décisions à prendre, ou des nominations à effectuer. … » (extrait du livre). L’ancien président de la République y relate ses deux premières années au pouvoir.

Submergé par les signatures, le Président a pris cependant quelques minutes pour répondre aux journaliste présents. Il a répété son attachement fort à la lutte contre le cancer des enfants. Dans ce cadre-là, il s’est rendu le matin à l’hôpital de Chalon où il a visité les urgences pédiatriques et la pédiatrie. Il a apporté aussi, lors du déjeuner pris à l’hôtel de ville, son soutien à l’association “Le rêve de Marie dream” dont le président et la trésorière étaient présentes.

Le Président Sarkozy a refusé de répondre, lors des questions de la presse, à la polémique « Singes  » ou « Nègres », polémique récente après son passage, jeudi dernier, dans l’émission de Yann Barthès « Mon quotidien ». « Je n’ai pas l’intention de commenter une polémique indigne parce que la commenter ça serait de lui donner du crédit. Il n’y a jamais de crédit à l’indignité. Notre rôle à tous c’est d’élever le débat, » a-t-il répondu, clamant qu’il n’avait aucun commentaire à faire.

Pour rappel, l’ancien Président de la République avait été accusé de racisme en se lançant dans une association d’idées hasardeuse alors qu’il prenait à nouveau la défense du professeur Didier Raoult : « Vous savez qu’est-ce qui fait la dignité d’un être humain ? C’est qu’on est faibles et qu’on fait des erreurs ! Et qu’on essaie de se trimbaler avec toutes nos erreurs pour donner un sens à nos vies (…) Mais cette volonté des élites, qui se pincent le nez, qui sont comme les singes, qui n’écoutent personne…’ je ne sais pas si on a le droit de dire singe encore… Parce qu’on n’a plus le droit de dire Les dix petits… On dit quoi ? les Dix petits soldats maintenant, c’est ça ? Elle progresse la société ! Vous voyez, le livre ?«  L’ancien chef de l’Etat évoquait alors le changement récent du titre des Dix petits nègres d’Agatha Christie en Ils étaient dix.  (source TéléLoisirs)

La présence du Président Nicolas Sarkozy, ce 14 septembre, à Chalon est aussi une sorte d’adoubement du maire de Chalon Gilles Platret, parti à la conquête de la présidence de la Région Bourgogne Franche-Compté, en quel que sorte les anciens duché et comté de Bourgogne. La campagne, pour des élections régionales de mars 2021, est lancée…!!!

Voir aussi le reportage écrit

Images, montage : Simon Joly, Fidil Aissaoui – Texte : Dominique Gaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.