“Est-ce qu’il y a des choses qui vous font peur”. Emmanuel Macron a effectué ce mardi 5 mai un déplacement dans un école primaire située à Poissy dans les Yvelines avec en ligne de mire le déconfinement du 11 mai prochain. Au cours de sa visite, le président de la République a notamment pu échanger avec quelques élèves présents en classe, tentant même – à sa façon – de les rassurer. Un moment qui a permis au locataire de l’Elysée de constater que les enfants étaient particulièrement au courant de l’actualité. Alors qu’Emmanuel Macron leur demandait s’ils connaissaient des personnes qui avaient été contaminées par le nouveau coronavirus, un des enfants a évoqué le cas d’un chanteur, sans évoquer son nom. Quand le président lui a demandé si ce dernier allait mieux, la réponse de l’élève a laisser planer un léger froid: “Non, il est mort”.

Cette visite a notamment été marquée par un rappel des gestes barrière auprès des enfants présents, mais aussi par un échange avec plusieurs maires par visioconférence. Alors que la date du 11 mai approche, nombre d’entre eux pointent les difficultés à instaurer le cahier des charges de la réouverture des écoles.

“Je comprends leurs angoisses, leurs questions, leurs inquiétudes. Ils veulent bien faire, donc il faut leur laisser le temps de bien faire, avec souplesse”, a souligné Emmanuel Macron après son échange avec les élus, ajoutant: “Pas un ne m’a dit: ‘Je ne veux pas rouvrir’”. “Le tout c’est que les maires, avec les directeurs d’école, soient sur une position concertée et que les parents soient bien informés” d’ici à “la fin de la semaine”, a encore fait valoir le chef de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.