Sur les Champs-Elysées, la cérémonie de ce 8-Mai a eu une saveur particulière. Alors que ce sont les 75 ans de la fin de la la Seconde guerre mondiale, la cérémonie a eu lieu dans le contexte de lutte contre le coronavirus, et s’est passée donc sans public, et en comité restreint.  Parmi les quelques personnalités présentes, outre l’état-major des armées, la ministres des Armées ou encore le chef du gouvernement, deux anciens présidents de la République sont là aussi: Nicolas Sarkozy et François Hollande.

« C’était inconcevable pour Nicolas Sarkozy de ne pas être là ce matin, c’est une tradition républicaine, qui prend encore plus de sens dans la période que nous traversons », assure son entourage. Mais qui prévient aussi: « il ne faut y voir aucune signification politique, ni aucun symbole particulier ».

Du côté de François Hollande, on souligne que « c’est un moment républicain important mais il ne faut pas chercher de signe politique ». François Hollande est resté silencieux pendant la période du confinement, mais « sa présence  montre aussi que la vie reprend progressivement y compris pour les dirigeant », indique son entourage. Un de ses amis nous indique qu’il n’y a pas eu d’échanges entre lui et Emmanuel Macron pendant le confinement, le dernier datant de la veille de l’annonce de ce dispositif particulier pour lutter contre la propagation du virus.  Le 20 avril, le ministère des Armées avait annoncé que les commémorations du 8 Mai se dérouleraient « en format restreint » et seraient fermées au public. Il répondait aux inquiétudes de certains élus, notamment de droite, et d’associations d’anciens combattants qui insistaient pour que des cérémonies puissent se tenir sur l’ensemble du territoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.