Macron fait le pont pour se reposer

0
52

Le président de la République a avancé le conseil des ministres à mardi pour reprendre des forces avant sa longue «itinérance mémorielle» de la fin de la première guerre mondiale, qui le verra arpenter pendant six jours deux régions, onze départements et dix-sept villes.

Sur son agenda, rien. À l’issue d’un déjeuner mardi midi avec des élus locaux des Hauts-de-France, la semaine d’Emmanuel Macron s’arrête. Aucun rendez-vous, aucun événement, aucune intervention de programmée pendant quatre jours. Du jamais vu depuis son élection en 2017. Exceptionnellement, le président de la République a même avancé le conseil des ministres à mardi. À l’approche de «l’itinérance mémorielle» pour commémorer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale, Emmanuel Macron veut souffler et prendre du repos. Reprendre des forces aussi pour se préparer à ce long déplacement dans l’est et le nord de la France. Du dimanche 4 au vendredi 9 novembre, le chef de l’État va parcourir deux régions, onze départements et dix-sept villes. Il achèvera son périple à Paris pour les commémorations du 11 novembre avec un discours prononcé sous l’arc de triomphe devant une soixantaine de chefs d’État et de dirigeants d’organisations internationales.

Une longue et inédite séquence pour laquelle Emmanuel Macron a donc prévu de se préparer en s’isolant en famille. Pour l’heure, l’Élysée garde secret le lieu de résidence du chef de l’État pour ces quelques jours de repos mais assure toutefois qu’il ne se rendra ni à la résidence d’État de la Lanterne à Versailles, ni dans sa maison du Touquet. D’ordinaire plutôt enclin à surcharger son agenda et à travailler tard dans la nuit, Emmanuel Macron a, pour une fois, cédé aux demandes régulières de son épouse. «Déjà pendant la campagne, Brigitte ne cessait de plaider pour qu’on lui ménage des plages de repos dans son programme», rappelle un proche du président.

Cette période de repos inédite ne manque pas d’alimenter les spéculations sur l’état de fatigue d’Emmanuel Macron. Au terme d’une rentrée agitée, beaucoup s’inquiètent autour de lui d’une baisse de régime. «Son visage a changé, il est marqué par le poids du pouvoir», confie l’un de ses collaborateurs. Ceux qui le voient plus régulièrement minimisent. «Il n’a pas changé d’un iota depuis son élection, assure l’un de ses proches. Il est toujours aussi vigilant sur tous les dossiers. Rien ne lui échappe». D’où, peut-être, un peu de fatigue quand même.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.