Macron cherche à se placer dans les pas du général de Gaulle

0
253

Emmanuel Macron a estimé jeudi, en rencontrant des habitants à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne), que la France se porterait autrement si les Français se plaignaient moins et réalisaient leur chance de vivre dans ce pays.

À une retraitée qui se plaignait de sa faible pension, le président a répondu : «  Le petit-fils du général (de Gaulle) m’a dit tout à l’heure  » que la règle devant son grand-père était : «  Vous pouvez parler très librement ; la seule chose qu’on n’a pas le droit de faire, c’est de se plaindre ». «  Je trouve que c’est une bonne pratique qu’avait le général. Le pays se tiendrait autrement s’il était comme ça  », a-t-il ajouté.

S’adressant à une autre retraitée, il a ajouté : «  Je me bats pour que votre petit-fils puisse avoir une retraite. Mais c’est pour cette raison que je ne peux pas vous dire : ‘Je vais donner ça’. (…) Il faut des gens pour produire avant de redistribuer ».

Lors de ses bains de foule, M. Macron est fréquemment interpellé par des retraités qui se plaignent de la baisse de leur pension. Selon une étude publiée cette semaine par le service statistique des ministères sociaux, l’espérance de vie en bonne santé, a progressé en 2017.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.