Le délice des Rois

0
11666

30 millions de galettes des Rois, Rois mages bien sûr, seront consommées pour cette quinzaine de l’Épiphanie. Il faut 3 jours pour fabriquer celle qui sera partagée par de nombreuses familles, couronne en prime.

La recette est simple : faire la pâte feuilletée, la laisser reposer une nuit, la passer au laminoir plusieurs fois, faire des disques pour 1, 4, 6, 8, 10 personnes à l’emporte-pièce, les placer une heure au frigo avant de les retravailler et de les garnie au pochoir de frangipane faite de poudre d’amande d’une épaisseur d’un centimètre. On insère 2 fèves, un santon, tradition oblige et une fève de collection dont le thème varie chaque année, des personnages de Walt Disney ou de bandes dessinées aux Smileys cette année. On recouvre le tout d’un couvercle de feuilletage et on appuie bien les bords pour que la frangipane ne ressorte pas de la galette. De nouveau, un petit tour en chambre froide pour raffermir le feuilletage puis un petit coup de dorure au jaune d’œuf pour donner une jolie couleur. Puis vient le temps de la décoration, ici une fleur au couteau. Petit temps de repos, puis notre galette passe au four à 200, 230 degrés pendant 35 à 40 minutes… À la sortie du four, on passe un petit coup de sirop de sucre pour la faire briller et on pourrait dire c’est fini…

Jean-Luc Genet, chocolatier, pâtisser, 40 rue Général Leclerc – 71100 Chalon/S

Pour faire une bonne galette, cela demande, comme souvent, de bons ingrédients, farine, eau sel beurre et pour 90 % des galettes de la frangipane faite de poudre d’amande, du temps, du savoir-faire, de la passion. Servir le tout avec du bon cidre.

Viendra ensuite les bugnes et enfin pour Pâques le chocolat, petite merveille ici très décorée qui fera l’objet d’un nouveau reportage

Reportage déjà publié le 7 janvier 2017

Des calories...

30 millions de galettes, autrement dit, l’équivalent d’une galette pour deux Français ! Il semble que ces derniers ne regardent pas à la calorie, dans la foulée des fêtes de Noël et de la Saint-Sylvestre : une part de 100 grammes de galettes des rois contient pas moins de 500 calories, dont 40 grammes de sucre et 30 grammes de graisse. L’équivalent d’un BigMac…
D’origine à la fois païenne et chrétienne, l’épiphanie et sa savoureuse galette se célèbrent dès cette semaine, plus précisément à partir de ce vendredi 6 janvier 2017. Si le calendrier place la tradition à cette date, la législation la fixe cette année au dimanche 8 janvier. Le 6 janvier tombant régulièrement en pleine semaine, après les voeux de bonne année, une réforme a transféré la date au second dimanche suivant Noël, soit, quasi-systématiquement, au premier dimanche après le 1er janvier. La galette des rois est donc découpée à cette date, en tout cas dans les pays qui n’ont pas de jour férié dédié à l’Epiphanie.

Dans l’imaginaire chrétien, la galette des rois fait référence aux trois rois mages qui, guidés par une étoile, se sont rendus à Bethléem, pour se recueillir devant la crèche où serait né Jésus, offrant à l’enfant de précieux présents. Mais on apprend vite, en se penchant sur la question, que l’Épiphanie (ou son équivalent) était déjà fêtée bien avant l’avènement de la religion chrétienne.

Mais ses recettes séduisent tellement les gourmands qu’ils la célèbrent de toute façon plusieurs fois.

sources : Linternaute.com .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here