Le bon goût des pommes

0
1107

Ce week-end du samedi 3 et dimanche 4 novembre, cela sent bon les pommes dans la grande Salle du Bicentenaire à Fragnes -La Loyère ou le public est venu nombreux. Lors de la dixième Foire Pommes et Saveurs d’Automne, des belles pommes rouges, vertes et jaunes, des variétés connues et plus rares sont à croquer.

A midi on peut déguster du boudin noir aux pommes et on peut faire un petit tour dans la salle pour acquérir des produits locaux, artisanaux et naturels proposés par une quarantaine de stands : du fromage, du miel et du vin, des boudins, des bijoux et pleins d’autres produits intéressants.

Au stand des « Croqueurs des pommes » (association nationale), il y a les « Croqueurs » bénévoles présents, adhérents de l’association chalonnaise (crée en 2007), qui ont pour but de préserver et de promouvoir le patrimoine fruitier régional. Ils participent à des animations, donnent des cours de taille et de greffe et vendent leur Almanach 2019, bien utile pour les propriétaires des jardins et des pommiers.

Les origines de la pomme

L’ancêtre de toutes les pommes cultivées de nos jours est le Malus Sieversii. Ce premier pommier sauvage existe depuis environ 165 millions d’années et vient des montagnes du Tian Shan au Kazakhstan. La pomme, du gallo-romain « Poma », est produite par les arbres du genre MALUS (malus domestica). A Bibracte, site gallo-romain près d’Autun, on a retrouvé des pommes sauvages (type malus sylvestris) carbonisés du 1er siècle de notre ère.

pommier sauvage Bibracte

La production des pommes en France

C’est un fruit comestible d’un gout sucré et acidulé et le fruit préféré des Français avec une production annuelle de 1,6 millions tonnes. Les variétés les plus consommés sont la Golden Delicious 29%, la Gala 19% et la Granny Smith 9%, ce qui représente plus de 50% de la production totale des pommes en France.

Préserver la biodiversité par nos choix de consommation

Il faut savoir qu’au XVIIème siècle, 70 espèces des pommes sont reconnues en France. En 1873 leur nombre augmentent à 550 espèces. En 1960, il y a un coup fatal pour les variétés des pommes. En effet le « Catalogue officiel des espèces et variétés « est créé. Il institue la liste des variétés autorisés à être commercialisées et il n’y a qu’une pomme française qui y est classé, les autres variétés ne seront cultivées plus que ponctuellement et par des petits producteurs. Pour préserver la biodiversité de nos pommes, poires, etc Aujourd’hui, le consommateur a un rôle important à jouer. C’est lui qui détermine par son achat les pommes que nous pouvons consommer encore demain. Favoriser une variété Jolibois, Patte de Loup, Melrose, une Reinette, une Boscop, une Cul d’Oie, une Croque de Bresse ou une Cloche plutôt qu’une Golden, c’est assurer un avenir à ces variétés qui sont en train de disparaître à nouveau !

 

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.