L’au revoir de Niépce à un de ses enfants

0
5055

François Cheval, conservateur du musée de la photo Niépce depuis 1996, a pris sa retraite après un choix bien réfléchi. « Chalon-sur-Saône a été une belle aventure, une belle vie », a dit François Cheval, conservateur du Musée Niépce, à l’occasion de son pot de départ en retraite hier soir. Joël Lefèvre, 3e adjoint, représentait le Maire. Il a fait à Chalon les choses qu’il voulait faire. Il part heureux en disant merci à tous les gens qui lui ont permis de travailler dans ce musée. Il reste directeur artistique du musée chinois de Lianzhou. Chalon est une ville qui a vraiment des atouts et des qualités… il espère qu’elle les gardera…
Pour François Cheval, la culture est un vrai choix et un vrai enjeu politique et il est inquiet du devenir culturel dans les années qui viennent, ici ou plus généralement en France. Il reste donc mobilisé pour que la Culture garde toute sa place. Il a été nommé en 1982 par Jacques Lang, qui avait décidé d’embaucher 22 conservateurs de gauche dans un monde du musée plutôt réactionnaire.

Si vous voulez en voir plus, ci-dessous la version longue de l’interview réalisée à la fin du pot au musée, le 30 décembre

Biographie tirée de Wikipédia

François Cheval est né en 1954, formé à l’histoire et à l’ethnologie, il est conservateur de musée depuis 1982, successivement dans le Jura et à la Réunion. De 1996 à 2016, il dirige le musée Nicéphore-Niépce à Chalon-sur-Saône, où il entreprend de débarrasser la photographie de ses présupposés et de présenter l’originalité du « photographique » à travers une muséographie et un discours renouvelés. Il a notamment pris l’initiative de rétrospectives remarquées et défend une jeune photographie exigeante. Commissaire de plus de cent expositions, François Cheval s’attache à remettre en cause dans chacune d’elles les certitudes de l’histoire de la photographie, en créant des moments de découverte, de plaisir, d’interrogation et de surprise4.

Pilote d’événements, de manifestations ouvertes sur la ville et le monde, il crée des opportunités de rencontre dans l’espace public. En 2013, Monumentalbum est une mission confiée à Joan Fontcuberta autour d’un projet coopératif dans un quartier qui consiste à transformer une collecte de 12 630 photographies amateurs en immenses photomosaïques exposées sur les murs des immeubles de la cité. En 2010, Dazibao, opération d’ampleur sur la ville de Chalon et l’agglomération, s’inspire de l’idéal et de la simplicité des affiches murales chinoises. Ce projet propose une alternative visuelle de grand format dans l’espace public, permettant de réintroduire l’émotion, le commentaire, la critique, en dehors de la sacralisation imposée par le musée. En 2000, « Le Grand Album » est le premier festival photographique d’ampleur à Chalon-sur-Saône, avec pour priorité la réconciliation de l’image photographique et la ville. Avec la rue pour galerie, cet événement représente l’abolition de la stratégie unique des lieux clos et de la multiplication des intermédiaires.

L’expertise de François Cheval est sollicitée pour des projets d’envergure à l’échelle internationale comme, en 2014, avec le commissariat de l’exposition André Steiner au Multimedia Art Museum, Moscou.

François Cheval est commissaire général de la 8e édition du Festival international de la photographie de Lianzhou en Chine en 2012.

Publications :

Monumentalbum, un projet de Joan Fontcuberta et autres expériences hors les murs du musée Nicéphore Niépce, Éditions Le Bec en l’Air, 2014.
Musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-Saône, Fondation BNP Paribas, 2012.
Le studio photographique en Orient : la validité des sources de la chrétienté, catalogue de l’exposition Histoires d’Orient, musée des Beaux-Arts de Lille, 2009.
L’impossible musée de la photographie : l’ère des collusions, Exposition et médias : photographie, cinéma, télévision, Sous la direction d’Olivier Lugon, éditions L’Âge d’Homme, 2012.
Conserver et exposer la photographie au musée. Musées et collections publiques de France. Revue de l’association générale des conservateurs des collections publiques de France, no 251, 2007/2.
Syrie Liban Palestine : le Grand Tour, Ange Leccia, Jean-Luc Moulène, Patrick Tosani, Akram Zaatari, François Cheval, Elias Sanbar, Alexis Tadié ; Isthme édition/Musée Nicéphore Niépce, 2005.
L’épreuve du musée, François Cheval, Études photographiques, no 11, 20 026.
Photographies/Histoires Parallèles : collection du Musée Nicéphore-Niépce, Somogy édition et Musée Nicéphore Niépce, 2000

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.