La Sécu, 70 ans de protection

0
14100

L’idée de la Sécurité Sociale émerge notamment dans la mouvance du Front Populaire et se concrétise à la Libération. Le sujet du film n’est pas la vulgaire ′′sécu′′ de tous les jours mais bien ′′La Sociale′′ qui met enfin le monde du travail à l’abri de l’accident de santé, selon un principe de solidarité mutualisant les risques.

Le réalisateur Gilles Perret choisit d’abord de contrer le ′′révisionnisme′′ de ceux que l’on considère à tort comme étant les créateurs de ′′l’idée′′ pour mettre en avant un homme : Ambroise Croizat. Ce communiste, ministre du Travail du général de Gaulle, véritable fondateur de la Sécurité Sociale, déclarait au lendemain de la guerre : « Dans une France libérée, nous libérerons les Français des angoisses du lendemain ». Visiblement, Croizat dérange encore aujourd’hui jusque dans les allées du pouvoir comme le montre l’embarras du ministre du Travail François Rebsamen. Tout l’intérêt du documentaire est donc de réhabiliter la mémoire d’un homme et de reconnaître la valeur de son œuvre.

Ainsi le cinéaste suit les ′′pionniers′′ qui, sur le terrain, ont mis en place les caisses de Sécurité Sociale comme Jolfred Frégonara, 96 ans, un des derniers « poilus » de cette époque fondatrice. Le film combat aussi les idées reçues sur la Sécurité Sociale et sur ses failles supposées. Gilles Perret convoque pour cela historiens, sociologues et une médecin hépatologue. Est abordée la ques- tion du fameux « trou de la Sécu », essentiellement creusé par les stratégies de chômage massif diminuant mécaniquement le montant des cotisations sociales. De plus, à partir de 1967, le système subit l’instauration d’un paritarisme concédant une grande partie des clés de l’institution au patronat jusqu’à ce que le néo-libéralisme, pour lequel toute activité humaine est soumise aux lois du Marché, contraigne les hôpitaux à être gérés comme des entreprises privées.

La Sociale prend le temps d’interroger l’histoire et rend justice à des héros oubliés, mais aussi à un système profondément humaniste, à une utopie toujours en marche dont bénéficient 65 millions de Français.

Présenté par la Bobine le 16 février – Film sorti 9 novembre 2016 – 1h24

Sources : abusdecine.com, avoir-alire.com , L’Humanité, Télérama – Novembre 2016. Positif
Fiche de la Bobine

L’invité de la Bobine

Michel Katchadourian
Spécialiste de la protection sociale

Très jeune, Michel Katchadourian accompagne son père dans son usine en grève lors des mouvements ouvriers de mai 68. Très vite, il se trouve entrainé dans divers événements ayant comme dénominateur commun la volonté de modifier l’organisation de la société en fonction d’idéaux comme la justice et le progrès social.

Son parcours se caractérise donc par des engagements militants, syndicaux et politiques. Défenseur depuis quarante ans de notre système de protection sociale attaché au service public, militant mutualiste et politique pour la Sécurité sociale, Michel Katchadourian a participé à plusieurs comités de sauvegarde des hôpitaux publics.

Professionnellement, il s’investit dans le secteur sanitaire et social : centres de santé, crèches, planning familial, centres de dépistage et associations diverses.

Il est l’auteur de divers articles sur ces questions (Dépendance : construire l’alternative. Le cancer financier dans la santé) et porte un regard aiguisé sur ce qu’il appelle « la bataille qui fait rage autour de ces secteurs et qui fait tanguer dangereusement Hippocrate et la Sécurité Sociale ».

Avec Michel Katchadourian, ami du réalisateur Gilles Perret et de Michel Etievent, historien du film et biographe d’Ambroize Croizat, le débat est ouvert !

Fiche Bobine

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.