JT 3 – Un octobre rose – 1 et 2 octobre

0
2225

Dans ce JT 3 : Un mois pour sensibiliser les femmes au cancer du sein et les insister au dépistage, le plus tôt possible, tel est le pari d’Octobre rose, le 23e du nom. L’association chalonnaise Toujours Femme est mobilisée depuis 12 ans contre ce fléau qui mutile encore trop de femmes et qui en a tué 12.000 en 2012. Or si un cancer du sein est dépisté précocement, la guérison est assurée 9 fois sur 10.

20161001_140219Toujours Femme était donc très mobilisée ce vendredi 30 septembre pour le lancement de l’opération Octobre rose à Chalon avec l’appui de l’Ademas 71 et du Grand Chalon. L’association Toujours Femme milite pour un dépistage précoce, pour une meilleure sensibilisation et soutient les femmes qui ont vécu ce calvaire. Et ces femmes savent de quoi elles parlent… elles ont, elles-mêmes, parcouru ce chemin douloureux et parfois mutilant de la maladie. À toutes ces femmes, l’association propose réconfort moral, soutien psychologique, soins esthétiques pour rester femme, massages, exercices physiques adaptés pour retrouver son corps comme le Tao ching ou l’aqua gym à la piscine, ateliers récréatifs. Samedi 1e octobre, l’association organisait une marche de 3 km autour du lac des prés Saint-Jean. En attendant La Chalonnaise, la grande marche du dimanche 23 octobre, la fameuse course 100 % féminine organisée par le Grand Chalon Athlétisme. Comme le dit si bien, la présidente de Toujours femme, Michèle Moreau, le combat après l’opération est long et difficile. À voir, ce samedi, toutes femmes en rose, on avait envie de leur dire bravo pour ce courage et vous avez gagné, vous êtes « Toujours femme ».
20161001_112859La 82e Foire de Chalon, devenue, foire du Grand Chalon a ouvert ses portes vendredi 30 septembre, pour les fermer le 9 octobre. 80 exposants attendent les visiteurs sur une surface agrandie et portée à 13 000. Cette année pas de pays invité… place au Cirque. Une expo de constructions en légos, une exposition de vieilles voitures, des restaurants attendent aussi petits et grands.

2 Brèves culturelles avec l’exposition du photographe Jérôme Beg à la maison du patrimoine « Dedans, dehors : un photographe, des architectures chalonnaises » (jusqu’au 31 décembre) et Les Cocottes d’Urville, métal et polychrome, dans le magasin spécialisé dans la décoration du 2 rue aux Fèvres (jusqu’au 29 octobre)

p1730937
8 rue du temple à Chalon – www.toujoursfemme.com _ 03 85 94 08 42 – 06 03 75 67 67

Octobre rose du vendredi 30 

Foire du Grand Chalon – Inauguration du 1e octobre

L’ADEMAS 71 met en œuvre, dans le départements de la Saône-et-Loire, le Dépistage Organisé du cancer du sein (depuis 1998) et celui du cancer colorectal (depuis 2003) conformément aux cahiers des charges définis par le ministère de la Santé et l’Institut national du cancer.
Participer aux campagnes de dépistage du cancer, c’est porter un nouveau regard sur sa santé et exercer un choix, en toute liberté. Une information sincère et équilibrée sur les avantages et les inconvénients du dépistage, actualisée au fil des nouvelles connaissances, doit permettre à chacun de fonder sa décision et de trouver la juste mesure entre « ne rien faire » et « en faire trop »

 

 

 

 

 

Cancer du sein

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

En 2012, 12 000 femmes sont mortes à cause d’un cancer du sein

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes.
Grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés alors qu’ils mesurent moins de 2 cm !
Ce niveau de détection permet d’atteindre de très hauts taux de guérison tout en réduisant considérablement l’agressivité des traitements appliqués. Il est donc important de vous informer sur le cancer du sein, car cela peut vous sauver la vie.

À tout âge

Vous devez être régulièrement suivie par un médecin traitant, par un gynécologue ou par votre sage-femme : la palpation des seins et des aisselles lui apportera
des indications essentielles. S’il ou elle perçoit une anomalie, il ou elle vous prescrira une mammographie ou encore une échographie.
Ce suivi médical doit avoir lieu tous les 6 mois ou au minimum tous les ans à partir de 30 ans.

Il est important que chacune devienne actrice de sa santé en pratiquant tous les mois une auto-palpation des seins. (voir auto-examen).
À partir de 50 ans

Se faire pratiquer une mammographie tous les 2 ans au minimum, tous les ans s’il estime cela nécessaire.
En France, le « dépistage organisé » est accessible aux femmes à partir de 50 ans et jusqu’à 74 ans.

Sources : http://www.cancerdusein.org/

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.