Grand journaliste et animateur culte de Canal +, Philippe Gildas est mort

0
57

Grande voix d’Europe 1 et surtout animateur star de de «Nulle part ailleurs», Philippe Gildas s’est éteint à l’âge de 82 ans dans la nuit de samedi à dimanche.
C’est un très grand monsieur qui nous a quittés dans la nuit de samedi à dimanche. Philippe Gildas s’est imposé au fil des ans comme l’un des plus sympathiques et des plus professionnelles personnalités du paysage audiovisuel français. Il est décédé à 82 ans des suites d’une longue maladie. C’est Antoine de Caunes qui a annoncé la triste nouvelle ce dimanche matin.

Pour les plus jeunes, enfin pour les quinquas, Philippe Gildas restera l’un des personnages clé de l’aventure Canal +, celle qui débuta en 1984, avec Pierre Lescure et Alain de Greef et qui vit naître sous son regard bienveillant les Nuls, les Guignols de l’info et bien d’autres. Pour les beaucoup moins jeunes, Philippe Gildas, c’était une des grandes voix d’Europe 1, du temps de sa splendeur dans les années 70-80.

C’est en 1960 que Philippe Gildas, jeune breton de 25 ans tout juste déchargé de ses obligations militaires et diplômé du Centre de formation des journalistes à Paris, fait ses premières armes en radio. Mais alors qu’il rêve d’Europe 1, il se retrouve à être la nuit prête plume d’un rédacteur en chef à… RTL. Têtu comme un breton, il finit pas se faire embaucher à la station de la rue François-1er où il animera notamment la matinale aux côtés de Maryse qu’il épousera en 1984.

En 1981, la France bascule à gauche avec l’élection de François Mitterrand et Philippe Gildas se voit confier, lui, la direction de l’antenne d’Europe 1. Les radios libres vont bientôt fleurir et pour contrer cette nouvelle concurrence, le journaliste a l’idée assez géniale de lancer le « Top 50 ». Émission devenue culte en programmant les tubes du moments, les meilleures ventes de 45 tours, elle fait les beaux jours de la radio. Le jeune patron fait venir à l’époque Coluche sur Europe 1 dont il devient très proche. C’est à l’antenne et en direct de la station que l’humoriste va ainsi officiellement lancer les Restos du cœur.

C’est aussi à ce moment là que Philippe Gildas tente de convaincre son ami Pierre Lescure qui officie sur Antenne 2, de le rejoindre sur Europe. Mais sans succès. Nous sommes en 1983 et Pierre Lescure a déjà dit oui à un certain André Rousselet, patron des taxis G7 et proche de Mitterrand, pour lancer la première télé payante en France. L’aventure Canal va commencer.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.