Communiqué du Préfet du 17 décembre

Ce soir, 17 décembre, plusieurs baraquements illégalement installés correspondant aux barrages des « gilets jaunes » en Saône-et-Loire ont été démantelés par les services techniques en charge de la voirie départementale et nationale. Ces installations étaient érigées sur le domaine public routier à Mâcon (rond-point de Eger), à Montchanin (rond-point Jeanne Rose), à Dracy-Saint-Loup (bord de la RD681), à Montceau-les-Mines (échangeur du Magny) en contravention avec le code de voirie routière.

En liaison étroite avec les procureurs de la République près les tribunaux de grande instance de Chalon-sur-Saône et de Mâcon, le préfet de Saône-et-Loire a demandé que ces baraquements installés illégalement et sauvagement sur le domaine public routier soient évacués, compte tenu de leur irrégularité mais surtout du danger qu’ils constituaient pour la sécurité de nos concitoyens. (risque d’incendie, insalubrité, troubles à la tranquillité publique, insécurité routière, entrave à la circulation et à la visibilité pour les automobilistes, notamment).

A Mâcon nord, un incident particulièrement grave a eu lieu. Au moment où la directrice départementale de la sécurité publique laissait le soin aux « gilets jaunes » de récupérer leurs affaires personnelles et la nourriture se trouvant sur place, des « gilets jaunes » ont volontairement mis le feu à l’édifice. Cet incident est d’autant plus grave qu’une conduite de gaz passe à proximité et que les sapeurs-pompiers n’avaient pas manqué de mettre en garde ces dernières semaines les « gilets jaunes » sur les risques liés à cette installation. Les auteurs de cet incendie criminel ainsi que ceux qui leur ont apporté les matériaux seront recherchés activement, pour être déférés à monsieur le Procureur de la République.

Les opérations ont pris environ deux heures, sur chaque site, avec le concours d’un escadron de gendarmes mobiles. L’incendie du rond-point de Eger, ainsi qu’un feu de palettes provoqué à Dracy-Saint-Loup, ont été éteints par les sapeur-pompiers.

Le préfet remercie chaleureusement tous ceux qui ont contribué à ce démantèlement indispensable dans un souci de sécurité : policiers, gendarmes, sapeurs pompiers, fonctionnaires de la direction interrégionale des routes Centre-Est et de la direction des routes et des infrastructures du département. Les services de l’État devront rester vigilants dans les prochains jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.