Début de la fin de l’angioplastie à Chalon…!?

0
4179

Blocage pour la Coronarographie-angioplastie au Centre Hospitalier de Chalon-sur-Saône.

L’équipe de cardiologues du Centre Hospitalier constate que l’indécision de l’ARS (Agence Régionale de Santé) bloque tout recrutement de cardiologue dans les hôpitaux du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire). Elle considère que l’USIC (Unité de Soins Intensifs de cardiologie) actuelle n’a plus de sens et n’a plus d’avenir en l’absence de clarification immédiate des intentions du Ministère sur l’autorisation d’angioplastie coronaire à Chalon. Elle a donc demandé au Directeur la fermeture de l’USIC le 8 janvier 2018 à 9h.

Le Communiqué de Presse du Centre Hospitalier

Depuis mai 2017, un débat public concernant l’autorisation d’angioplastie coronaire à Chalon-sur-Saône pour le Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Nord Saône et Loire a rassemblé des milliers de personnes dans différentes actions.

Des consultants ont conduit, en septembre et octobre 2017, un travail d’analyse du bien-fondé du centre et de la situation de la cardiologie en général sur les trois GHT de Macon, Chalon et Dijon. Un séminaire de médiation les 7 et 8 novembre 2017 a analysé les objectifs et les scénarios d’une coopération cardiologique et a permis des avancées qui faisaient espérer une sortie négociée de la crise avec reconnaissance claire de l’angioplastie coronaire à Chalon et mise en place d’une coopération structurée dans un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) de cardiologie.

Le 24 novembre 2017, l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Bourgogne Franche Comté a publié une nouvelle version du Plan Régional de Santé 2 qui régira l’organisation sanitaire pour les années qui viennent. De nouveau, l’ARS refuse de se prononcer de façon claire et délaisse sa responsabilité en la confiant au GCS. Voici un extrait : « Pour cette raison, le PRS ouvre la possibilité d’implanter un centre d’angioplastie supplémentaire sur le Nord Saône-et-Loire, dans l’hypothèse où les travaux du groupement de coopération sanitaire le conduiraient à endosser cette demande dans le cadre de la réorganisation de la filière cardiologique en Côte d’Or et en Saône-et-Loire ». Le paragraphe des objectifs quantifiés de l’offre de soins confirme l’indécision avec un « nombre d’implantations prévues pour Saône et Loire Bresse Morvan : 0 à 1 ». L’ARS a donc maintenu l’indécision et a étouffé
les pistes de coopération créées par le séminaire des 7 et 8 novembre !

Le 12 décembre 2017, au Ministère des Solidarités et de la Santé, s’est réunie le Comité National d’Organisation Sanitaire et Sociale (CNOSS), chargé de donner un avis consultatif à la Ministre sur le recours hiérarchique déposé le 7 août 2017. Le CNOSS a donné un avis défavorable au recours, par un vote hésitant.

Dans ces conditions, l’équipe de cardiologues du Centre Hospitalier constate que l’indécision de l’ARS bloque tout recrutement de cardiologue dans les hôpitaux du GHT. Elle considère que l’USIC (Unité de Soins Intensifs de  cardiologie) actuelle n’a plus de sens et n’a plus d’avenir en l’absence de clarification immédiate des intentions du Ministère sur l’autorisation d’angioplastie coronaire à Chalon. Elle a donc demandé au Directeur la fermeture de l’USIC le 8 janvier 2018 à 9h.
Communiqué de Presse de Centre Hospitalier de Chalon.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.