Pour la 49ème année consécutive, les conscrits de la classe en 7 (c’est-à-dire les natifs d’une année finissant par 7) ont fait la vague dans les rues de notre bonne ville de Chalon/s. Le flambeau est transmis par la classe en 6. Le plus vieux vagueur a 90 ans, le plus petit moins de 4 mois. Rassurez-vous, ce dernier vague avec maman dans une automobile.

Bien sûr, cette tradition a moins de sens, de succès qu’à l’époque où les jeunes hommes partaient faire leur service militaire ou la guerre. À cette époque, les jeunes hommes parcouraient les rues des villes ou les chemins des villages pour se faire reconnaître, boire un petit coup et récolter un peu d’argent pour le banquet d’avant départ sous les drapeaux. Une sorte de passage à un autre âge, celui de l’Homme, l’homme armé. Cet insuccès actuel (encore plus vrai en ville qu’en campagne), insuccès que regrette fortement le président de l’intervague (toutes les vagues), a différentes raisons : un non-intérêt des jeunes pour ce type de manifestation qui n’évoque rien pour eux, le pont du 1er mai, un repas coûteux pour certains….

Pour remédier à cela, la formule devrait changer en 2019… et la vague devrait se tenir le 1er dimanche d’avril de façon définitive. La vague est donc petite cette année, une soixantaine de vagueurs seulement. Des vagueurs italiens de notre ville jumelle Novara (chapeau vert) s’étaient joints à la déambulation. Petite, mais elle est accompagnée par de nombreuses fanfares et des voitures de toutes les époques. Elle s’arrête sur les perrons de l’hôtel de ville pour la photo de famille, dépose une gerbe aux monuments aux morts pour le souvenir de tous ces conscrits qui sont morts au combat pour la France, et finit à la salle Marcelle Sembat pour un banquet et un bal pour la joie des 120 convives de se retrouver tous ensemble. Avant le repas, quelques vagueurs ou amis sont médaillés, intronisés. La vague, c’est un moment de fête, mais aussi de solidarité intergénérationnelle.


En 2018, pour les 50 ans, tous les vagueurs, quelle que soit leur année de naissance pourront déambuler dans les rues avec une nouvelle formule pour attirer plus de monde et notamment des plus jeunes, des 40, 30, 20 ans…

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.