Créé il y a 8 ans, le service civique est un atout citoyen pour les associations, les collectivités territoriales les établissements publics… Ce dispositif permet à des jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour ceux ayant un handicap), diplômés, qualifiés ou pas d’avoir une expérience rémunérée d’engagement citoyen dans des domaines très divers.

Ainsi à raison de 24 à 30 heures par semaine, les jeunes volontaires peuvent œuvrer dans la solidarité, la santé, l’environnement, le sport, l’éducation pour tous… 9 thématiques au total. La mission dure entre 6 et 12 mois et est rémunérée de 472 euros mensuels plus une prestation complémentaire de 107 euros.

Pour entrer dans ce dispositif et voir les missions proposées au niveau national ou étranger, les jeunes intéressés se connectent sur le site de l’agence à l’adresse service-civique.gouv.fr. Là les jeunes peuvent candidater en envoyant un CV mais surtout une lettre de motivation. La structure d’accueil peut les recevoir et signer, si le profil convient, un contrat d’engagement. La structure apporte au jeune un accompagnement par un tuteur, une formation, un savoir-faire, un savoir-être.

Il n’y a pas de limite de place, c’est-à-dire que tout jeune de 16 à 25 ans peut bénéficier d’un service civique. Reste après à trouver le nombre suffisant de structures accueillantes.

Pour Arnaud Kopp, en service civique de 9 mois à l’association creusotine Agire, et en fin de mission, ce temps d’engagement citoyen lui a permis d’avoir un autre regard (plus positif) sur le monde du travail, d’acquérir de nouvelles compétences et surtout une confiance en lui.

Ce reportage a été réalisé le 10 janvier à l’Alto du Creusot, lors du forum de l’engagement

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.