8 JT – Du sucre à la biblio, Un air sans fumer, Bobine : Rester vertical – Brèves

0
2339

JT N° 8 – 5 au 7 novembre

Atelier sculpture du fruit à la Bibliothèque des Prés St-Jean qui met à l’honneur depuis octobre la gourmandise sucrée – Un jour, un mois sans tabac… et pourquoi pas une vie.. un combat à mener tous ensemble pour soi et pour les autres – La Bobine, Rester vertical, Alain Guiraudie, Cannes, deux des 3 premiers rôles Damien Bonnard et Raphaël Thiéry (non chalonnais comme indiqué par erreur dans le commentaire, mais de Lugny et d’Anost en 71) pour un film dérangeant certes, mais essentiel et fantastique – En Bref : mobilisation à l’Hôpital de Chalon et marché des potiers à St Marcel.

Du sucre à la Bibliothèque des Prés St-Jean

pree-st-jeanDepuis 14 heures, les trois filles participent à l’atelier sculpture de fruits organisé par la bibliothèque des Prés Saint-Jean. Guidés par le chef Yannick Carreaux, les huit inscrits du jour mettent la main à la pâte. Concombre, fenouils, radis, l’investigateur de l’après-midi a un objectif bien précis.
En préambule et pour s’informer sur les friandises et gourmandises de nos régions, la bibliothèque avait pensé à un quizz. Les jeunes devaient ainsi retrouver de nombreux indices cachés dans le bâtiment. Et visiblement même les grands se sont pris au jeu en louant l’initiative.
Cet atelier s’inscrit dans un thème. Depuis octobre dernier et jusqu’à décembre, la bibliothèque des Prés Saint-Jean met ainsi à l’honneur la gourmandise sucrée. Rencontre, compte, atelier, exposition de bonbons ainsi qu’une histoire du numérique sont au programme. Le tout résumé en une phrase :  des mets et des mots. Mais finalement pourquoi la gourmandise sucrée ?
Prochain rendez-vous le 19 novembre prochain à 14 h 30 avec la conteuse Anne Progossio. L’artiste vous proposera un spectacle familial sur nos gourmandises favorites et nos recettes d’enfance favorites. Le tout à la bibliothèque des Prés Saint Jean.

Un air sans fumer

sans-fumerLe mois sans tabac est arrivé en Saône-et-Loire depuis une dizaine de jours. Comme dans cette pharmacie du boulevard de la République, des kits gratuits avec de nombreuses informations sont à la disposition des fumeurs.
Se rajoute un agenda, une fiche sur l’alimentation, une gestion du stress et une roue sur les économies rendues possibles par l’arrêt du tabac. Le dossier est complet, mais l’objectif reste simple : arrêter de fumer en 30 jours.
L’accent de la campagne est mis sur le mot ensemble. Apprendre à arrêter de fumer ensemble. Et pour cause la campagne vise à combattre le nombre de morts en France qui s’élève à 78 000 chaque année ce qui en fait la première cause de mortalité évitable en France. Et par conséquent 60 % des fumeurs déclarent vouloir arrêter. C’est le cas d’Hervé, qui a n’a pas forcément attendu le mois sans fumer, mais qui s’est servi de sa date d’anniversaire et du début de mois sans tabac pour stopper.
En France aujourd’hui, 16 millions de personnes fument et une personne sur deux âgée de 18 à 34 ans consomme la cigarette.

Soirée Bobine… surtout Rester vertical

rester-vertical-25La Bobine reçoit, ce lundi soir, au cinéma Axel Damien Bonnard et Raphaël Thiéry, 2 des 3 acteurs principaux du dernier film d’Alain Guiraudie Rester vertical. Le film a été sélectionné au dernier Festival de Cannes. Après l’inconnu du lac, huit fois nommé aux Césars, Alain Guiraudie fait avec Rester vertical un tout autre film. Un film sur la misère affective, la pauvreté du monde rural, la sexualité, la mort, la peur de l’autre. Un film qui a peut-être désarçonné une partie des 180 spectateurs par son côté osé, surprenant, voire anarchique et provocateur, mais les fera encore réfléchir quelques jours après la projection. Un film essentiel et fantastique selon Janick Leconte qui a animé le débat post film avec les deux comédiens, humains du cru Saône-et-Loire. La dernière scène est extraordinaire et donne tout son sens au film et explique en partie le titre.

Bientôt interviews des 2 comédiens

Brèves

Marché des potiers à St Marcel

p1760671Le 19e marché des potiers de St Marcel accueillait, dans la salle des fêtes de la commune, ce Week-end, une trentaine de potiers de toute la Région Bourgogne. Un Rendez-vous habituel pour beaucoup de potiers qui ont leurs clients fidèles. Laurence Petit vient de Chatillon-sur-Seine depuis 17 ans, en fait depuis ses débuts d’artisan potier. Cette habituée trouve l’organisation géniale, de mieux en mieux… un véritable accueil. Placée au début du marché, elle est la seule, avec son tour, à montrer son savoir-faire. Elle explique à tous ces visiteurs, émerveillés, le long procédé de la réalisation de ses poteries du montage, à l’émaillage et à la cuisson. Beaucoup de ses pièces sont ornées de petites chouettes… celle de Dijon. On trouve au marché, qui accueille environ 2000 visiteurs, bien sûrs des pots, des tasses, des bijoux, mais aussi des figurines, des personnages et même un très bel éléphant. Un concours sur la thématique « la terre et le feu » est aussi organisé… les visiteurs votent pour une œuvre anonymée… l’artisan primé verra sa place le prix de sa place d’exposant remboursée. Une tombola est aussi organisée avec comme prix une ouvre offert par les potiers parmi les bulletins déposés par les visiteurs. Ce marché, bien situé dans le temps, juste un peu avant le rush des fêtes de Noël, est organisé par les employés municipaux pour leurs œuvres sociales. L’entrée était de 2 euros, une restauration rapide et sympathique était assurée par les employés municipaux.

Mobilisation à l’Hôpital… un cri de souffrance

p1760838C’est notamment pour tirer l’alarme sur leurs souffrances, leur épuisement, leur découragement que les personnels hospitaliers hors médecins de l’Hôpital de Chalon se sont mobilisés ce mardi après-midi. Les réformes de ces 15 dernières années, course à l’acte, moins d’agents par exemple, n’ont pas été indolores pour ces personnels.  Ils déplorent de ne plus avoir le temps de l’accompagnement humain des patients. La période de cette mobilisation dans toute l’hexagone n’est pas anodine, c’est en effet le moment où se vote le plan pour la Sécu.  Le soin c’est de l’humain, ce n’est pas du chiffre, crient-ils… !

 

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.